top of page

La Voie de l'Interception de l'Esprit

Dernière mise à jour : 26 juil. 2023


IAD - La Voie de l'Interception de l'ESPRIT
IAD - La Voie de l'Interception de l'ESPRIT

Aucune autre organisation n'utilise la voie de l'interception de l'esprit.


Qu'est-ce que l'efficacité du coaching pourrait être d'autre ?


Lorsque l'efficacité d'un coaching effectue un détour par la Théorie du Développement Construit (TDC), une nouvelle appellation voit le jour - le développement vertical - sur base d'un nouveau cadre de prise de conscience (ICCR).


Pourquoi tant de coachs sont-ils inefficaces ?

Là, nous nous sommes adressé à l'éléphant dans la pièce, et nous n'allons pas nous excuser.

Pour répondre, commençons par définir l'efficacité du coaching.

Une recherche sur Google vous dira qu'un coaching efficace consiste à établir des relations, à écouter et à atteindre des objectifs.

Mais si:

😕 L'accent mis sur les relations freine en fait votre client (cf R.Kegan).

🙁 Ecouter les mauvaises choses entraîne simplement des coûts.

🙁Les objectifs de présentation de votre client ne sont pas les bons pour lui.

Pas très efficace !

Alors, qu'est-ce que l'efficacité du coaching pourrait être d'autre ?

L'efficacité consiste à atteindre les résultats souhaités.

Le coaching moderne trouve ses racines dans le coaching sportif.

Ici, le résultat souhaité est de créer la plus grande quantité d'améliorations constantes des performances dans les plus brefs délais.


Cela semblerait une mesure appropriée de l'efficacité de toute forme de coaching.

Ainsi, un coach efficace devrait :

🙂 Aidez le client à comprendre et à surmonter ses défis actuels perçus.

😀 Le faire dans les plus brefs délais.

😃 Laissez le client plus apte à comprendre et à surmonter les défis futurs.

Plus succinctement, accompagner efficacement les clients pour développer la qualité de leur pensée.

Et les coachs le font en sensibilisant le client à ses schémas de pensée habituels.

Le problème est que la plupart des coachs, voire entraîneurs, même ceux qui ont des milliers d'heures d'expérience et qui ont reçu le statut exalté de « maître », travaillent sur la base que les croyances sont les éléments constitutifs de notre pensée et se concentrent sur celles-ci.

On leur a appris que les unités de base de notre pensée sont les croyances et que ces croyances guident notre comportement.


Malheureusement, c'est faux !

Les croyances sont simplement des rationalisations de notre comportement ;

la réponse à la question « Pourquoi ? ».

Ce ne sont que des symptômes !

Donc, si nos croyances ne sont que symptomatiques d'un comportement via la rationalisation, qu'est-ce qui motive RÉELLEMENT notre comportement ?


Nous nous tournons ici vers la Théorie du Développement Construit (TDC) du Dr Darren Stevens, Phd, 2020

(en anglais: Constructed Development Theory, CDT).

Cette théorie explique COMMENT nous utilisons des raccourcis

dans notre réflexion pour construire


  • une Intention

  • une Conscience (prise de)

  • un Choix ... et ...

  • une Réaction


soit - en abrégé - le cadre ICCR (TM).


Plus nous sommes conscients de nos intentions,

plus nous sommes capables de répondre au choix.

Permettez-nous de réduire cela d'un niveau.

Nos schémas de pensée peuvent être décomposés en cinquante dimensions de pensée appelées Intentions Cognitives (IC).

Les IC viennent en groupes, principalement des appariements, et généralement nous comptons habituellement plus sur une IC dans un appariement que sur l'autre.

Et cette préférence est généralement en dehors de notre conscience.

En augmentant notre prise de conscience de notre utilisation de l'IC, nous pouvons créer plus de choix dans notre façon de penser.

Plus de choix dans notre façon de penser

apporte

plus de choix dans notre comportement (notre réaction, voire réponse).


Ainsi, en ciblant la cause première de notre comportement, notre Conscience de nos Intentions, même un coach nouvellement développé verticalement peut être plus efficace qu'un coach ayant accompli une formation de "Praticien" voire de "Maître" qui cible les symptômes, les croyances rationalisées du client.

Cette approche - le développement vertical - est ce qui distingue l'IAD - L'Institut pour le Développement des Adultes - et c'est pourquoi nous sommes fiers d'en être des membres fondateurs.

Rédaction de la version originale en anglais par Sean Ellis, membre fondateur, IAD, UK, avec traduction et adaptation en français par Patrick Stam, membre fondateur, IAD, francophonie.


Posts récents

Voir tout

Impact

Comments


bottom of page